La vie d’un CV

Le CV, vaste sujet au temps de la RH 3.0

Pensée pour les candidats qui passent des heures à le préparer, le peaufiner, parfois même font un plan comme une bonne dissertation, le mette en couleur, ajoutent des images, le font viser par les amis, la famille, la copine du copain qui bosse vaguement dans les RH… Et le recruteur qui en moyenne le regarde 6 secondes pour trancher comme un juge tout puissant de l’avenir professionnel.

Certains mettent plusieurs semaines pour accoucher de leur CV et l’enjeu qu’il mette dans cette page est tellement important à leurs yeux qu’ils se concentrent davantage sur l’objet que sur son but final : trouver un job. On entend parfois : je n’ai pas encore répondu à l’offre car mon CV n’est pas prêt !!! Espérons que ton CV soit prêt avant que le poste soit pourvu.

Bien sur le curriculum vitae est le premier contact entre un postulant et une entreprise. Il répond à des codes précis et aux normes sociales. Avec des amis, la présentation réside dans l’échange. Dans les relations commerciales, c’est la carte de visite qui fait foi et au travail, c’est le CV. On en fait un monument incontournable, sentiment renforcé par tous les accompagnants RH : Pôle Emploi, APEC, formateurs qui vous invitent à des « ateliers CV ». Super expérience à vivre, notamment si vous en faites plusieurs … Difficile de trouver le format et le style parfaits. Chaque recruteur a ses attentes, ce qu’il aime dans le CV, ce qui l’exaspère : la couleur, le CV trop long, le CV graphique, la mise en avant des compétences ou des expériences…

L’envoi du CV et la réception

A partir de ce moment-là, le candidat se positionne comme un être en attente d’un coup de fil, d’un mail, bref d’un retour quel qu’il soit mais un retour. Si on repense au cœur qu’il a mis à l’ouvrage on comprend qu’on est en attente au moins d’un accusé de réception ou de lecture. Comme une cuisinière qui passe sa journée à préparer un plat et qui se réjouit de le servir. Mais frustration de l’acte de candidature, on ne voit pas le recruteur déguster ce document, il faut attendre.

Du côté de l’entreprise, c’est souvent un mail qui arrive parmi une trentaine d’autres candidatures dans la journée. Un coup d’œil rapide où l’on recherche des infos clés et PAF en 6 secondes en moyenne, le jugement tombe, pochette rose à recontacter, pochette orange, OUT.

Voilà c’est fait, le recruteur a tranché car il le faut, c’est son job, trier les CV, trouver le bon candidat avec comme seule ressource, votre CV si bien décoré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *