Le monde change, le recrutement aussi …

Je ne vous infligerai pas une analyse théorique sur les outils de recrutements depuis 20 ans, mais juste un constat sur les dix dernières années. Réalisez vous que nous sommes dans un monde qui avance tellement vite que nous perdons parfois le sens temporel.

En 2005 quand j’ai fait mes premiers pas de consultante RH, nous recrutions encore par annonce presse. Hé oui, on choisissait le magazine, la publication la plus adaptée à notre cible et on doublait d’une action dans les pages emploi du canard local.

On attendait les retours souvent par courrier, le mail était encore mal vu, c’était le candidat qui n’avait pas pris la peine de sortir son plus beau crayon et sa feuille de papier à ligne en transparence ! En réalité c’était le candidat 2.0

Pour le sourcing, imaginez-vous rechercher un cadre dans le BTP sans Linkedin, Viadeo ou autre réseau social professionnel … Le bottin, analyse des entreprises concurrentes, montage d’un scénario pour accéder au bon interlocuteur et chasse directe sur le lieu de travail. C’était trash et anxiogène comme mission !

Aujourd’hui ce type de recherche ne prend que quelques secondes selon la qualité de votre connexion, on Googlise, on fouille, une demande de contact et le tour est joué.

C’est un fait le recrutement a gagné en réactivité, répondre à une offre d’emploi en moins d’une minute, contacter un candidat en quelques secondes, un premier entretien par Skype le lendemain…

Il faut maintenant allier la qualité des recrutements big data à la quantité des informations que nous gérons et là c’est un autre défi. Avoir à disposition des millions de candidats ou d’offres d’emploi c’est possible aujourd’hui mais trouver le bon candidat pour le bon poste c’est peut-être encore plus compliqué qu’en 2005.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *