Bien-être et qualité de vie travail : comment assurer ?

Les éléments essentiels concernant le « bonheur au travail »

« Happiness », « happy at work », des termes utilisés par les anglais pour qualifier leur bien-être au travail. En France, on parle de « bonheur au travail ». Le terme de « bonheur » a-t’ il le même degré de signification que les termes en anglais ?

Dans la vie professionnelle, le bonheur au travail concerne deux éléments essentiels :

L’environnement physique : ici, on parle de la luminosité dans le bureau, l’espace occupé par bureau, la couleur de la peinture sur les murs, la décoration, etc. De plus en plus d’entreprises modernes utilisent des couleurs unies, tel que le blanc, le beige ou encore le gris. Les salariés peuvent donc décorer leur bureau selon leur envie.

L’environnement psychologique : ici, nous faisons référence à la partie supérieure de la Pyramide de Maslow (besoin d’accomplissement de soi, besoin d’estime (reconnaissance et appréciation des autres)).

Le bonheur au travail ne peut se dissoudre du bonheur global. Le salarié doit répondre à tous ses besoins (besoins physiologiques, de sécurité, d’appartenance) pour exprimer son réel bonheur au travail.

De ce fait, les styles de management ainsi que les personnalités des managers influent sur le bien-être des salariés. Effectivement, replacer l’humain au centre de l’entreprise et des décisions est un facteur permettant la cohésion sociale sur l’espace de travail.

Bureaux partagés, autrement dit « Open-Space »

Les grands Open-Space, le « flex office » (bureau non attribué) sont l’avenir des entreprises. Mais les faits ne se révèlent pas forcément positifs : 7 salariés sur 10 travaillent dans un bureau fermé. Moins de 33 % des salariés travaillent dans un bureau ouvert et collectif.

Mais qu’attendent vraiment les salariés ? Une amélioration de l’espace de travail permettant d’améliorer les liens créés, le travail collaboratif et le bien-être.

Une nouvelle forme d’organisation prend place : le coworking. « Coworking » signifie « travailler ensemble ». Ce nouveau mode de travail est apparu dans les années 1990 à Berlin et ensuite aux Etats-Unis. Il n’a pas tardé à s’installer dans les autres pays d’Europe. Le coworking est suivi de règles et se pratique dans des espaces dédiés (allant du café au bureau de location).

Grâce à l’entrée en matière des générations X et Y, le travail évolue. Chacun est responsable de sa propre carrière. On ne parle donc plus de passer ses journées « au bureau » mais de passer ses journées dans « des espaces de travail ».

Le coworking est doté de plusieurs avantages : il donne accès à des équipements professionnels de qualité à faible coût (grâce au partage), il permet de faire de nouvelles rencontres et des échanges. Qu’attendez-vous pour essayer ?

Espaces détente

Qui ne rêve pas d’avoir l’organisation choisie par Google dans leur entreprise ? De pouvoir manger gratuitement et d’emmener son animal de compagnie dans son bureau ? 😉

32 % des entreprises possèdent un espace détente, de repos. Mais cet aménagement ne semble pas être encore très répandu.

La machine à café… présente dans 66 % des entreprises ! De ce fait, la majorité des salariés apprécient leur pause pour se couper de leur travail, parler entre collègues, etc. L’espace de travail peut permettre au salarié de quitter son bureau en meilleure santé qu’à son arrivée. Celui-ci doit l’aider à venir heureux le matin au bureau pour retrouver ses collègues, ses activités, apprendre de nouvelles choses, etc.

Le Télétravail

Le télétravail est une organisation que les entreprises adoptent de plus en plus malgré qu’elles soient en minorité. Elles sont 22 % aujourd’hui à avoir mis en place ce dispositif. Cet aménagement permet aux salariés de travailler à leur domicile. Mais cette organisation est de plus en plus remise en cause par des salariés qui ont opté pour celle-ci : la distance nuirait aux relations avec les collègues. Malgré ce constat, le télétravail a ses avantages : il existe divers rythmes, mais l’idéal est de télé-travailler 3 jours sur 5. Il facilite la gestion du stress, le trajet (idéal lorsque nous habitons dans une grande ville) et permet d’être flexible. De plus, le télétravail inspire un sentiment de liberté. Le télétravailleur peut se permettre d’une pause plus longue, de dormir 1 à 2 heures de plus que les autres, etc.  Et vous, qu’en pensez-vous ?

Plusieurs solutions peuvent être mises en place pour assurer le bien-être des salariés sur leur lieu de travail. Des baby-foot, des salles de repos, des télévisions et toute autre chose sont la bienvenue dans les entreprises. Il faut savoir se détacher de ses tâches et penser à son bien-être, pour éviter tout burn-out.

Marketing – Communication chez Altagile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *